Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Nouvelle Communication

Crowdfunding : A vos souhaits !

27 Février 2014 , Rédigé par Sarah MONGET Publié dans #mécénat, #participatif, #financement, #projet, #crowdfunding, #don, #start-up, #innovation, #récompense

Crowdfunding : A vos souhaits !
Rédigé par Sarah Monget - 27.02.2014

Vous avez déjà entendu parler au moins une fois de Grégoire, Joyce Jonathan ou encore Irma, suite au buzz engendré par My Major Company en 2008.

Alors inconnue du grand public, la start-up devient incontournable et lance tour à tour des artistes produits, ou financés, par leurs fans.

Nous parlons alors de Crowdfunding. C’est tout nouveau et c’est sur toutes les lèvres.

Pourtant que savons-nous réellement de ce phénomène ?

Suivez le guide !

On l’appelle « Crowdfunding »

Ne perdons pas les bonnes habitudes, décomposons le mot.

En anglais :

- Crowd signifie foule ou public,

- Funding signifie financement.

Cela signifie donc financement participatif ou collaboratif.

Impulsé par la plateforme KickStarter, leader mondial, aux Etats-Unis, ayant levé pas moins de 1,6 milliards de dollars l’année dernière, ce modèle arrive de façon tardive en France mais subit une accélération rapide.

Il est de notoriété publique qu’une période de crise pousse à l’innovation. Le Crowdfunding est donc un moyen de financer cela.

Une aubaine lorsqu’on sait également que c’est la période la moins favorable aux prêts bancaires ou aux afflux de fonds…

Les chiffres clés

(Merci à Florient, CEO de Pick&Boost et membre de l'association Financement Participatif France pour ces chiffres)

- 430 plateformes au monde à dont 36 en France (soit 8,4%).

Fonds levés sur l’Hexagone :

En 2011 --> 7,2 millions d’euros

En 2012 --> 27 millions d’euros soit un total de fonds presque multiplié par 4 !

En 2013 :

- 2,7 milliards de dollars levés dans le monde

- dont 78,3 millions d’€ en France à soit près de 4% du total mondial

- une progression d’environ 200% par rapport à l’an passé

(1 dollar = 0,73 cents d’euros en mars 2014)

Prévisions 2014 en France:

- un total de fonds levés multiplié par 1,5 à soit 200 millions d’euros

Prévisions 2020 en France:

- arriver à lever au moins 1 milliard d’euros de fonds grâce au Crowdfunding

Comment cela fonctionne ?

De manière très succincte :

Vous avez un projet de quelque nature que ce soit : réaliser un documentaire, un prototype hi-tech, financer un projet humanitaire, produire un album CD.

Vous soumettez tout d’abord votre idée à l’une des plateformes qui vous permet d’affiner votre projet et qui travaille avec vous sur les différentes étapes du crowdfunding.

Vous négociez et acceptez les termes du contrat (commission reversée à la plateforme une fois le projet financé, timing de la levée de fonds, budgétisation réaliste etc.).

Ça y est ! Votre projet peut être soutenu par les crowdfunders.

Cela vous semble simple, et ça l’est, en théorie. Sauf que comme pour tout projet que l’on soumet, il y a une sélection en amont. Votre projet doit être innovant, entre autres, c’est une condition sine qua non pour qu’il soit présenté au public.

Quels avantages pour les crowdfunders ?

En réalité, il existe 3 sortes de crowdfunding et donc tout autant de manière de « récompenser » les personnes qui financent différents projets.

  • Crowd Giving ou Reward-based crowdfunding (ou Don contre Don)

Ce modèle repose sur une logique de relation Gagnant-Gagnant entre porteur de projet et financeurs.

Le crowdfunder apporte sa contribution financière et sera alors récompensé une fois le projet financé.

Et s’il ne l’est pas ? Les donateurs sont remboursés à 100% et le projet ne voit malheureusement pas le jour.

Exemple de récompense : si vous décidez de financer un artiste peintre, vous pouvez être récompensé en ayant droit à une invitation au vernissage de son exposition.

Exemples de plateforme proposant ce modèle de crowdfunding :

Pick&Boost, KickStarter, MyMajorCompany.

  • Crowd Lending (ou Prêt rémunéré)

L’internaute prête une certaine somme suivant le projet qu’il décide de soutenir. Lorsque l’entreprise qu’il a aidé à financer réalise ses premiers bénéfices, l’internaute est alors remboursé avec des intérêts.

Exemple de plateforme proposant ce modèle de crowdfunding :

Friendsclear, Prêt de chez moi.

  • Crowd Investing ou Equity Crowdfunding (ou Entrée au capital d’une entreprise)

Ce modèle-ci est moins répandu car la procédure est complexe (accord préalable de l’Autorité de Contrôle Prudentiel).

Le principe reste cependant basé sur l’actionnariat : une entreprise ouvre son capital à de potentiels actionnaires. Les investisseurs sont alors intéressés aux profits que la société réalisera dans le futur.

Exemple de plateforme proposant ce modèle de crowdfunding :

la toulousaine WiSeed ou encore Happy Capital.

Pendant ce temps, à Bercy …

Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l’innovation et de l’économie numérique, a fait part d’une réforme le 14 Février dernier concernant le Crowdfunding.

Souhaitant « faire de la France le pays pionnier du financement participatif », le gouvernement a donc choisi de mieux encadrer les plateformes existantes mais aussi d’assouplir le cadre juridique qui s’impose à celles-ci.

Le gouvernement annonce ici une réelle volonté de reconnaissance des plateformes de financement collaboratif.

Plus de détails sur la réforme Pellerin sur le Portail du Ministère de Redressement Productif.

Et dans le Sud-Ouest ?

Je ne pouvais pas terminer cet article sans vous parler du Sud-Ouest, et plus particulièrement de Montauban en Tarn-&-Garonne

En effet, ici aussi le Crowdfunding a trouvé son marché. Concept encore rare dans le département, c’est avec grand plaisir que je vais vous faire découvrir cette ambitieuse start-up dans l’article qui lui est dédié --> par ici !

Sources :

Interview de Florient Scipion, fondateur et CEO de Pick&Boost

Les Echos : le blog

10 du mat’

Happy Capital

KickStarter

01Business

Frenchweb.fr

Journal du Net

Le portail du Ministère du redressement productif

Financement Participatif France (association professionnelle)

Crédit photo :

La Tribune

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article